L’évaluation orthopédagogique

L’orthopédagogue procède à une évaluation qualitative (analyse des erreurs, questions sur le dialogue interne) dans une démarche de résolution de problème, afin de donner un portrait précis des capacités, des difficultés et des besoins de l’élève.

Qu’est-ce que « l’évaluation  orthopédagogique » ?

Il s’agit d’un inventaire de tout ce qui touche au rendement en écriture, en lecture et en mathématique chez l’apprenant, pour obtenir un portrait général et précis de ses capacités et de ses défis. L’évaluation orthopédagogique est sanctionnée par un rapport comprenant des recommandations et un plan de suivi adapté aux besoins de l’apprenant.

Qui peut bénéficier d’une évaluation orthopédagogique ?

  • Les enfants d’âge préscolaire pour un dépistage ou pour cibler les objectifs d’un soutien préventif ;
  • Les enfants d’âge scolaire pour confirmer ou infirmer une hypothèse de trouble et pour déterminer les objectifs d’une rééducation orthopédagogique en langage écrit (lecture, écriture) ou en mathématique ;
  • Les adolescents au secondaire ou au collégial pour évaluer une hypothèse de trouble et pour déterminer les objectifs de la mise en place de stratégies compensatoires (intervention et utilisation d’outils technologiques au besoin) ;
  • Les jeunes adultes qui sont à l’université ou qui apprennent un métier pour vérifier une hypothèse de trouble et pour prioriser les stratégies à mettre en place concernant l’écoute active, la prise de note, la planification, la révision et la réussite aux examens.

Quelles sont les différentes étapes d’une évaluation orthopédagogique ?

Évaluation initiale  

Cette évaluation permet à l’orthopédagogue de réaliser une anamnèse générale de l’apprenant et de déterminer les origines des difficultés présentes chez l’apprenant en se basant sur des informations complémentaires (collecte de données). Lorsque la personne en évaluation à un dossier avec un autre professionnel (neuropsychologue, psychologue, orthophoniste, psychoéducateur, pédopsychiatre, etc), une rencontre interdisciplinaire ou des échanges cliniques sont prévus à la suite de l’autorisation des parents. 

Choix des épreuves 

Après l’évaluation initiale, l’orthopédagogue se base sur les résultats obtenus pour choisir les épreuves que l’élève passera afin d’établir un portrait global. 

Passage des épreuves choisies

L’orthopédagogue entre en période d’observation et fait passer un test à l’apprenant où celui-ci est amené à accomplir des épreuves standardisées ou non, des tâches ou des activités ludiques qui répondront aux objectifs ciblés. Ce que l’orthopédagogue cherche : connaitre ce qui est acquis mais surtout, connaitre le chemin qui permet de réussir. De ce fait, une compétence précise est évaluée, en prenant en compte les processus activés durant la tâche. Bien sûr, les épreuves varient en fonction des apprenants et durent généralement une heure. Selon l’âge, elles peuvent être échelonnées sur plusieurs séances.

Bilan 

L’orthopédagogue établit un rapport orthopédagogique, lequel est remis aux parents et leur est expliqué.

Dans le rapport, on y trouve l’inventaire global de l’apprenant (ses forces, ses faiblesses et ses défis). On y lit aussi des recommandations pour l’école, pour le jeune/l’adulte ou pour les parents afin d’aider l’apprenant à poursuivre le plus harmonieusement possible son cursus scolaire.

Les interventions

S’il y a un suivi orthopédagogique à la suite de l’évaluation, des objectifs détaillés et clairs sont déterminés en fonction des besoins de l’apprenant et l’atteinte de ces objectifs est réévaluée périodiquement. Pour accroître l’efficacité des interventions, il peut y avoir des exercices à poursuivre à la maison pour soutenir les apprentissages entrepris durant les séances.

Quels sont les avantages d’une évaluation orthopédagogique ?

Une évaluation orthopédagogique est nécessaire pour l’apprenant, les parents et les enseignants. Elle cerne précisément l’origine des difficultés d’apprentissage et confirme s’il s’agit de difficultés qui semblent passagères ou s’il serait question d’une hypothèse de trouble d’apprentissage.

Elle permet de classer les difficultés selon un degré de sévérité ; légères, moyennes ou sévères. Enfin, elle permet de dresser un plan d’action pour aider l’apprenant, ainsi que les parents et les enseignants. Ce plan d’action est fait sur mesure, selon les besoins et la situation  de chaque élève ; il varie considérablement d’un apprenant à un autre.

Avoir une idée de la sévérité des difficultés

Dans le bulletin scolaire, ce sont les compétences en lecture, en écriture et en mathématiques, dans leur ensemble, qui sont évaluées. L’orthopédagogue, par sa formation universitaire, évalue des sous-composantes (compétences transversales et fondamentales) précises et préalables à ces compétences.

La performance de l’enfant sera ensuite comparée à une norme. Le programme scolaire est pris en compte, tout comme les étapes du développement de l’enfant. Il sera possible de situer l’enfant par rapport à des élèves du même niveau scolaire et de son âge pour ainsi préciser où se trouvent les difficultés et les qualifier, selon un niveau de sévérité. 

En savoir plus sur les difficultés d’apprentissage.

Mieux comprendre d’où viennent les difficultés

Une évaluation orthopédagogique complète permet de préciser d’où viennent les difficultés. Cette meilleure compréhension rassure souvent autant les parents que les enfants eux-mêmes, car enfin, ils peuvent mettre des mots sur les difficultés qu’ils vivent (parfois depuis longtemps). L’évaluation précisera s’il s’agit de difficultés temporaires ou d’hypothèse de trouble.

Déterminer le plan d’action pour aider l’enfant

Les informations obtenues par l’évaluation sont précieuses pour aider concrètement l’enfant. Des propositions pourront être formulées à propos :

– du contenu de l’intervention à privilégier pour soutenir l’enfant dans ses difficultés (une rééducation par exemple) ;

– des moyens adaptés à sa situation qui pourraient être mis en place, notamment pour la classe (ex : le recours à des outils technologiques).

fr_FRFrançais