Comprendre la dysorthographie et dyslexie

La dysorthographie

La dysorthographie est un trouble d’apprentissage qui se manifeste par des difficultés d’assimilation des règles d’orthographe, et ce de manière persistante. Il est maintenant préférable de l’appeler trouble de l’acquisition de l’expression écrite. Elle peut être associée à une dyslexie. Dans ce cas, on parlera d’une dyslexie-dysorthographie. Toutefois, il est possible d’avoir une dysorthographie seulement. 

Saviez-vous que la dysorthographie se présente sous deux types ?

Dans vos rapports, il est possible que vous lisiez “dysorthographie de développement”. Si c’est le cas, c’est parce l’enfant est né avec ce trouble d’apprentissage. Si vous lisez plutôt “dysorthographie acquise”, vous comprendrez que c’est le résultat, la conséquence ou l’effet d’une situation, par exemple, après un traumatisme.

Causes de la dysorthographie

Les causes de la dysorthographie sont diverses. Il y a l’origine neurologique, c’est-à-dire que la dysorthographie n’est pas causée par un déficit intellectuel, ni sensoriel. Elle est présente chez un enfant normalement scolarisé ; il n’est pas question d’une sous-stimulation cognitive !

La dysorthographie peut aussi être liée à l’hérédité ; un parent présentant une dysorthographie a de fortes chances d’avoir un enfant dit “dysorthographique”. 

Finalement, la dysorthographie peut venir d’une naissance prématurée ou d’une souffrance néonatale.

Comment savoir si mon enfant souffre de dysorthographie ?

Observons ensemble les signes de dysorthographie selon la grande catégorie de niveaux scolaires. 

À la maternelle : 

  • Vocabulaire pauvre et limité
  • Confusion des sons
  • mauvaise orientation spatio-temporelle
  • mauvais graphisme
  • problème de mémorisation

Au primaire et au secondaire

  • Retard de lecture
  • Reconnaissance difficile des lettres
  • Pauvreté dans la production des écrits
  • Difficulté à copier un texte
  • Faute d’orthographe, de grammaire et de conjugaison
  • Confusion entre les catégories grammaticales
  • Faible estime de soi
  • Inversion (sept/ step)
  • Erreur visuelle (chemin / chenin)
  • Omission de mots
  • Calligraphie irrégulière
  • Comprend difficilement le sens des mots
  • Défaillance dans le raisonnement
  • Difficulté de concentration

 

Si vous reconnaissez la situation de votre enfant ici, n’attendez pas ! Le temps ne va pas arranger ses capacités en écriture ! Au contraire, l’écart entre les apprentissages attendus et ses capacités va continuellement se creuser, appauvrissant son estime de lui-même. Pour permettre plutôt à votre enfant de maintenir sa motivation scolaire et de faire des apprentissages en appliquant des stratégies, il est important que vous vous tourniez vers l’orthopédagogie. Ainsi, vous obtiendrez un bilan des acquis et des besoins, puis des recommandations. Pour plus de renseignements, dirigez-vous ici.



Différentes manifestations de la dysorthographie

Vous souhaitez en connaître davantage sur les difficultés en écriture de votre enfant ? Sachez qu’il existe quatre catégories d’erreurs de transcription au niveau de la dysorthographie. Ainsi, vous pourrez observer de plus près ! Si, malgré votre aide, les difficultés perdurent, ne restez pas seul.e.

a.  Les troubles de transcription phonologique

La personne a des difficultés pour transcrire à l’écrit les mots qu’il entend (correspondance grapho-phonétique). Voici les signes : 

  • Confusion de sons proches  (bouche / bouge) 
  • Assimilation difficile de mots (sachant / chachant)
  • Substitution de mots (bicyclette / vélo) 
  • Erreurs visuelles (chenille / chemille) 
  • Inversion de mots qui n’ont pas le même sens (vingt / vintg)

Nous observons fréquemment ces signes chez les plus jeunes. Cependant, si les difficultés persistent, ils faut consulter. Un orthopédagogue formé à l’université est très bien formé pour rééduquer. S’il y a une résistance aux interventions, que la vue et l’ouie sont bonnes et qu’il n’y a pas de déficience intellectuelle, on parlera d’une hypothèse de dysorthographie. C’est l’orthophoniste qui pourra dresser un bilan et émettre un diagnostic. 

Soyez donc vigilants, il vaut mieux prévenir qu’avoir à redresser des apprentissages tardivement, sans estime de soi-même et motivation scolaire. 

b.  Les troubles du contrôle sémantique

Ici, il est question de difficultés à mémoriser l’écriture des mots selon le contexte :

  • Des erreurs orthographiques (a / à, ou / où, vers / vert) 
  • Des erreurs de découpage (aujourd’hui / aujourdui) 

Auparavant (et toujours aujourd’hui selon les cultures et la pédagogie), les homophones étaient enseignés en classe. Maintenant, selon la recherche, nous savons que ce n’est pas une pratique d’enseignement et d’apprentissage efficace. Il est plutôt recommandé d’utiliser les classes de mots (ou les natures de mots) pour prendre en compte le contexte de la phrase. Enfin, encore ici, si les erreurs sont récurrentes malgré plusieurs moyens proposés pour améliorer la qualité de l’orthographe, ne vous acharnez pas sur la personne et consultez !

c.  Les troubles morphosyntaxiques 

Un autre type à observer est lors des difficultés en grammaire, en conjugaison, en accord des verbes. Par exemple, vous pourriez lire des phrases comme celles-ci :

  • Les enfant manges. (signe de pluriel “s” ajouté au verbe plutôt qu’au nom commun)
  • Ils on mient des chaussettes bleus pour allé jouer au parc. (signe de pluriel “ent” ajouté au participe passé plutôt qu’utiliser l’auxiliaire conjugué et le participe passé accordé)

Malgré que nous entendions que certains élèves soient paresseux, qu’ils ne fassent pas suffisamment d’effort, qu’ils ne se relient pas assez, etc. Pour certains élèves et adultes, l’automatisation des règles grammaticales ne se fera jamais, malgré la rééducation. Ils peuvent s’améliorer, mais le coût d’énergie cognitive reste tout de même trop important pour avoir encore suffisamment d’énergie pour les autres tâches telles que la planification et l’organisation des idées. Ainsi, il faut plutôt préconiser d’avoir recours à des outils technologiques pour compenser les difficultés qui sont de l’ordre d’un trouble, et ce sans attendre que l’élève soit en situation d’échec !

d.  Les troubles du lexique orthographique 

Lors de ce type de trouble, on parle de difficulté à retenir l’orthographe des mots, même de ceux que la personne utilise régulièrement (mots fréquents), et malgré les exercices et les répétitions. Il peut s’agir de mots comme :

  • pentalon (pantalon)
  • plusieur (plusieurs)
  • parralèle (parallèle) 

Avec la rééducation, plusieurs personnes dites “dysorthographiques” auront des stratégies pour compenser, tel que changer un mot pour un autre, donc utiliser un synonyme pour utiliser l’orthographe lexicale d’un mot connu (cette stratégie ne fonctionne pas lors des dictées) ou encore dessiner dans le mot et se faire une histoire avec le mot. Bref, il y a un phénomène de débrouillardise qui se crée, mais l’effort est important et il est essentiel de passer à un logiciel d’aide en écriture, tels que Lexibar et Antidote. 

Quel est le dépistage et le diagnostic de la dysorthographie ?

Le repérage de la dysorthographie peut être fait par la famille, par l’entourage si un proche s’y connait dans le domaine ou par un professionnel à l’école. Au Québec, l’orthopédagogue de l’école se trouve en première position. Parfois, l’enseignant peut aussi repérer, selon ses connaissances. L’éducateur spécialisé peut aussi être sensibilisé aux signes précurseurs. Selon les pays, le professionnel varie, mais l’important est qu’il ne faut pas attendre ; dès lors du moindre doute, il faut aller se renseigner vers un professionnel qui s’y connaît et qui n’a pas plusieurs mois d’attente! Vous trouverez de l’aide où que vous soyez ici.

COMMENT AIDER UN “DYSORTHOGRAPHIQUE” À SURMONTER SES DIFFICULTÉS ?

La question est générale et, selon le cas de chacun, des moyens sont proposés. Voici ici des exemples de pistes pour aider la personne qui vit avec une dysorthographie :

  • En tant que parent d’enfant avec une dysorthographie, nous vous recommandons de forger sa confiance en soi. En effet, tout au long de sa journée scolaire, votre enfant vivra des obstacles. Il passera 8h à frapper un mur, à tomber et à se relever. Il est nécessaire qu’il connaisse ses forces et ses capacités pour maintenir son estime de lui et savoir qu’il est capable de réussir, selon des situations particulières.
  • Nous vous invitons aussi à l’encourager à faire des activités qui favorisent ses intérêts et ses capacités. Par exemple, si votre enfant est bon dans un sport ou dans un art en particulier, profitez de cette opportunité pour la développer afin que votre enfant utilise sa force comme levier.  
  • Sur le plan de l’écriture, si vous avez déjà amené votre enfant à faire de la rééducation et que, malgré beaucoup d’efforts et d’essais, les résultats restent en dessous des attentes, nous vous recommandons de passer à l’apprentissage d’outils compensatoires, comme l’ordinateur. Il s’agit ici d’apprendre à utiliser l’outil technologique (et les logiciels) de manière efficace. Nous vous rassurons ; votre enfant ne va pas tricher ! Il va toujours apprendre. Pensez à la personne qui a des lunettes pour conduire ; elle ne triche pas pour autant ! 

Pour toutes questions et préoccupations, contactez-nous ! Nous avons l’habitude de faire vivre des expériences positives à tous nos élèves qui ont, dans une grande majorité des cas, une dysorthographie. Nous serons très heureux de voir votre enfant aussi se réaliser dans ses apprentissages. Dirigez-vous ici : www.aideor.com

Facebook
Twitter
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Troubles des apprentissages & difficultés d apprentissages | Aide pour élèves de famille francophones expatriés

Recevez notre analyse et nos conseils gratuitement.

Vous observez des comportements chez votre enfant qui vous questionnent ?

Vous souhaitez mieux comprendre les troubles dys?

Guide difficultés scolaires

Téléchargez gratuitement votre guide.

Inscrivez-vous et recevez votre guide dans votre boite de messagerie. Regardez vos courriers indésirables.

Tout sur l’aide des élèves et des enfants qui ont des difficultés et des troubles d’apprentissage

Recevez gratuitement les conseils de professionnels en orthopédagogie pour aider votre enfant et vos élèves.

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Vous souhaitez une collaboration pour favoriser la réussite scolaire du plus grand nombre d'élèves?

Vous êtes au bon endroit.
Collaborons !

Remplissez ce formulaire et recevez de nos nouvelles pour que nous mettions en action des moyens efficaces de répondre à vos attentes  !

Nous vous répondons dans un délai de 48h. 

Vous souhaitez que vos élèves utilisent plus efficacement leur outil d'aide technologique?

Vous êtes au bon endroit.
Collaborons !

Inscrivez vos élèves dès maintenant et voyez-les réussir en classe !

Nous vous répondons dans un délai de 48h. 

AIDEOR candidature Femme (9)

Posez toutes vos questions à des experts!

Les résultats scolaires de votre enfant vous inquiètent de plus en plus et vous êtes à la recherche d’une solution ?

AIDEOR candidature Femme (14)

Entrainez votre enfant à mieux utiliser son logiciel!

Donnez des chances de réussite à votre enfant. Maitriser un logiciel, ça s’apprend et c’est un investissement pour toute sa vie.